Google+
blason

La Clairière Néo-druidique "LE CHÊNE ET LE CERF" est une clairière située entre ciel et terre dans les Vosges Alsacienne. Elle est indépendante mais issue de l'O.B.O.D¹. Elle célèbre la Roue de l'année dans l'esprit de l'O.B.O.D. au travers des huit fêtes néo-druidiques contemporaines. Les cérémonies sont destinées aux personnes membres de l'O.B.O.D. et aux membres invités de la clairière.

Étant un cercle de vie ouvert, il est possible lors des fêtes solsticiales et d'équinoxes d'inviter des personnes ayant engagé un cheminement spirituel. Par leur assiduité il leur sera proposé un cheminement initiatique dans une voie néo-druidique. Nos rencontres périodiques tout au long de l'année permettent le rendez-vous régulier avec soi-même, avec les autres et la Mère nature. Elles constituent une manière d'aborder les principes de la nature, d'honorer la vie et ainsi d'approcher l'harmonie universelle.

La Clairière "LE CHÊNE ET LE CERF" organise et pratique les 8 fêtes de la Roue de l'Année, elle réunit, les célébrants de la clairière, membres fondateurs, organisateurs de la clairière "Le chêne et le Cerf", sont affiliés à l'O.B.O.D. et suivent (ou ont suivi) les cours de formation par correspondance de l'Ordre.

Les membres fondateurs sont souverains pour toutes décisions capitales concernant le fonctionnement de la clairière " Le Chêne et le Cerf "

En plus des 8 fêtes de la Roue de l'année, les célébrants de la clairière se réunissent pour des sessions d'approfondissement et de travail en commun. Dans ces réunions sont aussi abordées des sujets structurels qui concernent le fonctionnement de la Clairière ainsi que des thèmes concernant le cheminement néo-druidique de chacun.
• Les membres des clairières amies.
• Les "Sympathisants". Ce sont des personnes, non membres de l'O.B.O.D., qui assistent régulièrement aux cérémonies de la Clairière.
Les "Invités", non membres de l'O.B.O.D., assisteront la première fois à une des cérémonies d'équinoxes ou de solstices.
La fête de Samonios (novembre) n'est pas ouverte en tant que première participation aux non membres de l'O.B.O.D.

La Clairière "LE CHENE ET LE CERF" ne dispense pas d'enseignement :
Pour les personnes qui souhaitent s'engager plus avant dans une voie néo-druidique, il est proposé et conseillé de s'inscrire ici à l'O.B.O.D., qui dispense un enseignement par correspondance éprouvé depuis de nombreuses années (voir O.B.O.D.)
Pour information, deux ouvrages peuvent être consultés pour une bonne introduction au Druidisme :
• " Vivre la Tradition Celtique au fil des saisons "
de Mara Freeman, Editions Guy Trédaniel.
• " Initiation à la tradition néo-druidique "
de Philip Carr-Gomm et Simone Mouton di Giovanni, Edition Age du verseau.

Quelques règles simples mais incontournables pour le bon fonctionnement de nos cérémonies :
• Répondre à l'invitation du calendrier de la clairière.
• Les invités sont proposés aux responsables de la clairière en temps et en heure.
• Les invités auront pris connaissance de la présente charte avant de venir à une fête.
• Aux "Druidisants" et "Sympathisants" qui proposent aux organisateurs une personne,
de s'assurer de sa potentialité à apporter à notre cercle de vie, ses meilleures intentions
et sa capacité à faire respecter la présente charte.
• Respecter les horaires fixés pour les rendez-vous.
• Tenir ses engagements et vis à vis de l'ensemble des membres quand il y a des réservations
(restaurant, par exemple).
• Respecter l'ensemble des temps d'une célébration, les téléphones, caméras,
appareils de photos... ne sont pas autorisés.
• Une célébration néo-druidique se suffit à elle-même et se vit en conscience,
" elle se prépare avant, agit pendant et s'intègre après".
• Une fête néo-druidique n'est pas un spectacle oû l'on décide de s'y rendre ou non
au dernier moment, oû l'on arrive les mains dans les poches.
• Y participer nécessite un engagement vis à vis de soi-même, mais aussi vis à vis de
ses compagnons de route et des personnes qui assument son organisation.
• La clairière est un cercle de vie. Ce n'est pas un vivier de cherchant, oû chacun vient briller
aux travers de ses connaissances (expériences en géobiologie, radiesthésie, magnétisme
ou autre(s)...), c'est un endroit d'échange fraternel et constructif.
• Chacun étant libre de se révéler cheminant dans une voie néo-druidique, l'identité de chacun se doit d'être respectée.
• La clairière est un lieu qui ne s'inscrit pas en marge de la société, elle s'intègre entre
Terre et Ciel, et se vit en fraternité dans la discrétion et l'humilité.
• La clairière demande le respect du travail de gestion, d'organisation et de préparation.
Une réponse de chacun s'impose.

L'O.B.O.D. ( Order of Bards Ovates & Druids, en français Ordre des Bardes Ovates & Druides ) est basé en Grande Bretagne et compte aujourd'hui quelque dix mille membres répartis de par le monde, sur les cinq continents. L'O.B.O.D. a été formé en 1964 par Philip Ross Nichols, connu au sein de l'Ordre, sous le nom de Nuinn. L'O.B.O.D. est issu du Most Ancient Order of Druids, fondé par John Toland et proclamé publiquement sur Primrose Hill (Londres) à l'équinoxe d'automne 1717. Phillip Carr-Gomm, successeur de Nuinn et actuellement Chef élu de l'O.B.O.D., a conçu et mis en place un système de formation néo-druidique en trois niveaux, soit Barde, Ovate, et Druide. Cet enseignement repose sur des cours par correspondance suivi par un encadrement de tuteurs ( à partir du niveau "Ovate" ). Ces cours se destinent a priori à un public très ouvert, sous simple condition d'aimer et de respecter la Terre. Le Druidisme y est présenté non pas comme une religion, mais comme une philosophie ou une voie spirituelle selon l'engagement de chacun. De ce fait il est possible de cumuler les pratiques néo-druidiques de l'O.B.O.D. avec des religions diverses, polythéistes, mais aussi monothéistes. On se rend compte donc que l'Ordre sert à former aussi bien des "druidisants" que des personnes envisageant de s'engager intensément dans le Druidisme, d'en faire leur spiritualité, voire d'y œuvrer officiellement.

MENTIONS LÉGALES

   
 Editeur 
 Association "Clair'hier" | 5, rue du 5 février |68230 Walbach

 
 Loi "Informatique et Libertés" 
  Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978). Pour exercer ce droit, adressez-vous par courrier à : Clair'hier à l'adresse ci-dessus

 
 La protection des données personnelles 
 Aucune information personnelle n'est collectée à votre insu. Aucune information personnelle n'est cédée à des tiers. Aucune information personnelle n'est utilisée à des fins non prévues.

 
 Droits d'auteurs - Copyright - Gratuité de la diffusion 
 L'ensemble de ce site et tous ses contenus relèvent de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. La reproduction de tout ou partie de ce site sur un support électronique, quel qu'il soit, est formellement interdite sauf autorisation expresse du directeur de la publication, en vertu de l'article L.122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle. La reproduction des textes de ce site sur un support papier est autorisée, tout particulièrement dans le cadre pédagogique, sous réserve du respect des trois conditions suivantes...

Respect de l'intégrité des documents reproduits - pas de modification ni altération d'aucune sorte, - Citation claire et lisible de la source sous la forme suivante:   exemple : "Ce document provient du site Internet de la Clairière "LE CHÊNE ET LE CERF" : www.le-chene-et-le-cerf.net
Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités". L'adresse Internet du site doit impérativement figurer dans la référence. Cette mention pointera, grâce à un lien hypertexte, directement sur le contenu. Pour d'autres utilisations, veuillez nous consulter.
 
Cheminement druidique en Alsace | articles de presse
La porte, nous l'ouvrons ensemble. La méthode, la démarche proposer (conte, charte..) est un pas-sage pour peut-être engager un chemin commun?
La chronologie proposé permet peut-être de se questionner, d'où le pas-sage...
Le conte pour approcher, entrevoir : le précieux, le non acquis. La charte pour percevoir notre fonctionnement, étique. Les questions pour se présenter à un groupe qui fonctionne.

1) CONTE DE L'ÉPI DE BLÉ - LES FRÈRES GRIMM

Par ce conte nous vous permettons de prendre conscience de ce qui nous semble précieux.

Quand l'Innommable, au temps jadis, se promenait encore en personne sur la terre, le sol était beaucoup plus fertile que de nos jours et les épis portaient, non pas cinquante à soixante grains comme maintenant, mais de quatre à cinq cents grains qui venaient sur toute la hauteur de la tige, du ras du sol à son sommet, aussi longue avait-elle poussé, aussi long était l'épi.

Seulement les hommes sont ainsi faits que, dans l'abondance, ils ne rendent plus grâce et ne reconnaissent plus la bénédiction que l'Innommable leur donne ; ils sont indifférents et pleins d'insouciance, ingrats et irrespectueux.

Un jour, il y eut une femme qui longeait un champ de blé, quand son petit enfant, qui gambadait à côté d'elle, tomba dans une flaque et salit sa blouse. Sa mère, alors, arracha une pleine poignée de beaux épis pour en frotter les taches de boue.

Voyant cela, l'Innommable, qui passait justement par là, entra en courroux et déclara :
« A l'avenir, la paille ne portera plus d'épi du tout. Les hommes ne sont pas dignes de profiter plus longtemps de ce présent céleste ! »

En entendant cette malédiction, l'assistance fut terrifiée et tomba à genoux, suppliant l'Innommable de laisser quand même venir quelque chose sur la tige, sinon pour eux-mêmes qui n'en étaient pas dignes, du moins pour les innocentes poules qui mourraient de faim, autrement.

L'Innommable, qui avait déjà devant les yeux leur détresse future, s'apitoya sur leur sort et exauça la prière. Et c'est ainsi qu'il reste, au bout de la tige, un épi comme vous pouvez le voir encore aujourd'hui.

(Ndlr : Les mots : Dieu, Seigneur ont été remplacé par l'Innommable, dans notre tradition c'est comme ça qu'on peut le nommer...)

2) NOTRE CHARTE

La Clairière Néo-druidique "LE CHÊNE ET LE CERF" est une clairière située entre ciel et terre dans les Vosges Alsacienne. Elle est indépendante mais issue de l'O.B.O.D. ∗. Elle célèbre la Roue de l'année dans l'esprit de l'O.B.O.D. au travers des huit fêtes néo-druidiques contemporaines. Les cérémonies sont destinées aux personnes membres de l'O.B.O.D. et aux membres invités de la clairière.

Étant un cercle de vie ouvert, il est possible lors des fêtes solsticiales et d'équinoxes d'inviter des personnes ayant engagé un cheminement spirituel. Par leur assiduité il leur sera proposé un cheminement initiatique dans une voie néo-druidique. Nos rencontres périodiques tout au long de l'année permettent le rendez-vous régulier avec soi-même, avec les autres et la Mère nature. Elles constituent une manière d'aborder les principes de la nature, d'honorer la vie et ainsi d'approcher l'harmonie universelle.

La Clairière "LE CHÊNE ET LE CERF" organise et pratique les 8 fêtes de la Roue de l'Année, elle réunit, les célébrants de la clairière, membres fondateurs, organisateurs de la clairière "Le chêne et le Cerf", sont affiliés à l'O.B.O.D. et suivent (ou ont suivi) les cours de formation par correspondance de l'Ordre.
Les membres fondateurs sont souverains pour toutes décisions capitales concernant le fonctionnement de la clairière " Le Chêne et le Cerf "
En plus des 8 fêtes de la Roue de l'année, les célébrants de la clairière se réunissent pour des sessions d'approfondissement et de travail en commun. Dans ces réunions sont aussi abordées des sujets structurels qui concernent le fonctionnement de la Clairière ainsi que des thèmes concernant le cheminement néo-druidique de chacun.
• Les membres des clairières amies.
• Les "Sympathisants". Ce sont des personnes, non membres de l'O.B.O.D.
   (qui assistent régulièrement aux cérémonies de la Clairière).
Les "Invités", non membres de l'O.B.O.D., assisteront la première fois à une des cérémonies d'équinoxes ou de solstices.
La fête de Samonios (novembre) n'est pas ouverte en tant que première participation aux non membres de l'O.B.O.D.

3) QUESTIONS

A l'étape suivante si vous le souhaitez vous avez la possibilité de vous inscrire, cependant nous souhaiterions que vous réfléchissiez aux questions suivantes :
1) Qu'attendez-vous vous d'un cercle druidique?
2) Que pensez-vous pouvoir apporter?

4) PROPOSER

1) quelle sont vos attentes?   2) que pensez vous apporter?
Si vous le souhaitez parlez nous de vous, de votre démarche.
Le Formulaire à été transmis avec succès!
Une réponse rapide vous parviendra.
Alban Arthan | Solstice d'hiver

Alban Arthan

21 décembre - Lumière d´Arthur
Solstice d'hiver

La cérémonie du Solstice d'Hiver dans la Tradition Druidique est connue sous le nom d'ALBAN ARTHAN, "La Lumière d'Arthur". On assimile Arthur au Soleil-Roi qui meurt et qui renaît en « Fils de la Lumière ».

Alban Arthan, c'est la fête de la Lumière, la fête de la Lumière retrouvée, encore petite mais en pleine croissance. Le soleil-roi semblait mourir mais il va renaître de nouveau. Les Druides célèbrent la naissance du Mabon, cet enfant roi en germe dans une grotte qui n'est encore qu'une faible lueur dans le ventre obscur de la mère-terre.

Imbolc

Le printemps des Celtes - 1er février

Nous pouvons imaginer Imbolc dans les brumes de l'hiver, mais elle représente en fait la première des trois célébrations du printemps, depuis le moment de la première apparition des flocons jusqu'à la fonte des neiges et à la disparition de l'hiver. C'est le temps où nous ressentons les premiers éclats du printemps quand les agneaux naissent.

Dans la tradition Druidique, c'est une fête douce dans laquelle la Déesse Mère est honorée avec huit bougies émargeant de l'eau au centre du cercle cérémoniel. A Imbolc, la déesse est devenue Brighid, la déesse des poétesses, des soigneurs et des femmes d'âge moyen

Alban Eilir | Equinoxe de printemps

Alban Eilir

21 mars - lumière de la terre - Equinoxe de printemps

Le temps passe et en peu de temps nous arrivons à l'équinoxe de printemps, l'époque ou jour et nuit sont égaux mais ou les forces de la lumière augmentent.

Au centre du trio des fêtes du printemps Alban Eilir (lumière de la Terre) marque le plus reconnaissable commencement de la saison, les fleurs apparaissent et les semailles débutent pour de bon. Nous sommes dans le printemps de notre vie, sur la roue de l'année.

Beltaine

1 mai - Fête du Feu et de la Lumière

En gaulois, le dieu Bel ou Bélenos représente le soleil. Cette fête est la fête du feu, de la lumière solaire, de l'énergie radiante, de la victoire définitive de la lumière solaire sur les ténèbres de l'hiver. C'est le début de la période lumineuse qui ira jusqu'à Samain. Le feu de Bel à Beltaine est le pendant de la lumière de Lug à Samain.

Dans la mythologie celtique, Beltaine est le jour où les dieux prirent pied sur le sol d'Irlande et brûlèrent leurs vaisseaux pour ne pas être tentés de revenir en arrière...
Beltaine marque ainsi l'engagement définitif, irréversible, et par là, la confiance dans l'avenir et dans la destinée.

Alban Heifin

21 juin - Lumière du rivage
Solstice d'été

 

Le jour le plus long, le jour ou le soleil illumine le ciel et couvre la terre de son voile d'or. L'amour du Dieu et de la Déesse a porté ses fruits.

Fêtons la moisson, la nourriture, la générosité du monde. Cette célébration se déroulera en deux parties, une veillé avec allumage du feu sacré et une matinale au levé du soleil...

Lugnassad

1 août - Fête des premières moissons

Couronnement de Lug et Korridwen, cette fête s'est incarnée depuis l'Antiquité, dans les grandes foires d'été et dans les « Pardons » bretons. Elle a un double sens : * la fête où Lug est attiré (sens du mot Lug-na-sad), donc où le pouvoir est partagé, * la fête où la Puissance mâle royale (Lug) est attirée par la Souveraineté (Korridwen), emblème de la Reine.

Le couple royal n'est couronné, reconnu comme tel que quand il a donné des signes tangibles de son efficacité : bonnes récoltes et nombreux jeunes dans les troupeaux, et que la Reine a été reconnue comme féconde.

Alban Elfed

21 septembre - Lumière de l'Eau
Equinoxe d'automne

Cette période marque la fin des moissons, comme Lughnasadh marque le début. De nouveau, jour et nuit sont égaux comme à l'époque de l'équinoxe d'été mais les nuits seront plus longues que les jours et l'hiver sera sur nous.

Dans cette cérémonie nous remercions pour les fruits de la terre et pour les bienfaits de la Déesse Mère.

Samonios

1 novembre

Samonios signifie « réunion », « rassemblement ». C'est le début de la saison sombre. Les portes de l'autre monde, le « SIDH » des Celtes, vont s'ouvrir.

Samonios est le moment de laisser ce qui ne sert plus, de nous préparer à de nouveaux commencements. Nous acceptons la mort de tout ce qui est matériel. Nous respectons ceux qui nous ont précédés, nos ancêtres, nos disparus.

La Roue de l'Année

Explications

Nous savons que les Druides antiques célébraient les quatre grandes fêtes druidiques Imbolc, Beltaine, Lugnasad et Samain. Nous n'avons pas de trace de rituels religieux aux équinoxes et aux solstice. Ces fêtes étaient probablement plus sociales ou agraires que religieuses.

Aujourd'hui, nous procédons à ce que l'on appelle un rituel pour ces huit fêtes. Les fêtes sont un moment de passage et de transformation, d'un temps à un autre ou d'un état à un autre. Le terme ou le commencement d'un cycle, saisonnier ou annuel, à la fois mort et régénération du temps, le cycle étant un éternel retour. Les Druides ne construisaient pas d'édifices, ils construisirent des temple tardivement, les cérémonies se déroulaient en forêt, dans des clairières sacrées, nous procédons de même. Un feu est en général allumé au centre, et nous nous plaçons en cercle autour de ce feu. La notion de cercle est très importante, il représente le cycle du temps, l'éternité, il est la terre aussi, le cercle est sacré.

Le rituel sera différent selon les fêtes et la symbolique de chacune...

blason de la clairiere le chene et le cerf

Cette association a pour objet la découverte, la diffusion et la transmission de la culture celtique par l'étude de celle-ci sous toutes ses formes (us, coutumes, arts, etc.), dans le respect de ses traditions et de son esprit original, et ce sans discrimination des différents courants qui la constitue.

pour plus d'information contactez nous !

Le Formulaire à été transmis avec succès!
Une réponse rapide vous parviendra.