Alban Arthan | Solstice d'hiver

Alban Arthan

21 décembre - Lumière d´Arthur
Solstice d'hiver

La cérémonie du Solstice d'Hiver dans la Tradition Druidique est connue sous le nom d'ALBAN ARTHAN, "La Lumière d'Arthur". On assimile Arthur au Soleil-Roi qui meurt et qui renaît en « Fils de la Lumière ».

Alban Arthan, c'est la fête de la Lumière, la fête de la Lumière retrouvée, encore petite mais en pleine croissance. Le soleil-roi semblait mourir mais il va renaître de nouveau. Les Druides célèbrent la naissance du Mabon, cet enfant roi en germe dans une grotte qui n'est encore qu'une faible lueur dans le ventre obscur de la mère-terre.

Imbolc

Le printemps des Celtes - 1er février

Nous pouvons imaginer Imbolc dans les brumes de l'hiver, mais elle représente en fait la première des trois célébrations du printemps, depuis le moment de la première apparition des flocons jusqu'à la fonte des neiges et à la disparition de l'hiver. C'est le temps où nous ressentons les premiers éclats du printemps quand les agneaux naissent.

Dans la tradition Druidique, c'est une fête douce dans laquelle la Déesse Mère est honorée avec huit bougies émargeant de l'eau au centre du cercle cérémoniel. A Imbolc, la déesse est devenue Brighid, la déesse des poétesses, des soigneurs et des femmes d'âge moyen

Alban Eilir | Equinoxe de printemps

Alban Eilir

21 mars - lumière de la terre - Equinoxe de printemps

Le temps passe et en peu de temps nous arrivons à l'équinoxe de printemps, l'époque ou jour et nuit sont égaux mais ou les forces de la lumière augmentent.

Au centre du trio des fêtes du printemps Alban Eilir (lumière de la Terre) marque le plus reconnaissable commencement de la saison, les fleurs apparaissent et les semailles débutent pour de bon. Nous sommes dans le printemps de notre vie, sur la roue de l'année.

Beltaine

1 mai - Fête du Feu et de la Lumière

En gaulois, le dieu Bel ou Bélenos représente le soleil. Cette fête est la fête du feu, de la lumière solaire, de l'énergie radiante, de la victoire définitive de la lumière solaire sur les ténèbres de l'hiver. C'est le début de la période lumineuse qui ira jusqu'à Samain. Le feu de Bel à Beltaine est le pendant de la lumière de Lug à Samain.

Dans la mythologie celtique, Beltaine est le jour où les dieux prirent pied sur le sol d'Irlande et brûlèrent leurs vaisseaux pour ne pas être tentés de revenir en arrière...
Beltaine marque ainsi l'engagement définitif, irréversible, et par là, la confiance dans l'avenir et dans la destinée.

Alban Heifin

21 juin - Lumière du rivage
Solstice d'été

 

Le jour le plus long, le jour ou le soleil illumine le ciel et couvre la terre de son voile d'or. L'amour du Dieu et de la Déesse a porté ses fruits.

Fêtons la moisson, la nourriture, la générosité du monde. Cette célébration se déroulera en deux parties, une veillé avec allumage du feu sacré et une matinale au levé du soleil...

Lugnassad

1 août - Fête des premières moissons

Couronnement de Lug et Korridwen, cette fête s'est incarnée depuis l'Antiquité, dans les grandes foires d'été et dans les « Pardons » bretons. Elle a un double sens : * la fête où Lug est attiré (sens du mot Lug-na-sad), donc où le pouvoir est partagé, * la fête où la Puissance mâle royale (Lug) est attirée par la Souveraineté (Korridwen), emblème de la Reine.

Le couple royal n'est couronné, reconnu comme tel que quand il a donné des signes tangibles de son efficacité : bonnes récoltes et nombreux jeunes dans les troupeaux, et que la Reine a été reconnue comme féconde.

Alban Elfed

21 septembre - Lumière de l'Eau
Equinoxe d'automne

Cette période marque la fin des moissons, comme Lughnasadh marque le début. De nouveau, jour et nuit sont égaux comme à l'époque de l'équinoxe d'été mais les nuits seront plus longues que les jours et l'hiver sera sur nous.

Dans cette cérémonie nous remercions pour les fruits de la terre et pour les bienfaits de la Déesse Mère.

Samonios

1 novembre

Samonios signifie « réunion », « rassemblement ». C'est le début de la saison sombre. Les portes de l'autre monde, le « SIDH » des Celtes, vont s'ouvrir.

Samonios est le moment de laisser ce qui ne sert plus, de nous préparer à de nouveaux commencements. Nous acceptons la mort de tout ce qui est matériel. Nous respectons ceux qui nous ont précédés, nos ancêtres, nos disparus.

La Roue de l'Année

Explications

Nous savons que les Druides antiques célébraient les quatre grandes fêtes druidiques Imbolc, Beltaine, Lugnasad et Samain. Nous n'avons pas de trace de rituels religieux aux équinoxes et aux solstice. Ces fêtes étaient probablement plus sociales ou agraires que religieuses.

Aujourd'hui, nous procédons à ce que l'on appelle un rituel pour ces huit fêtes. Les fêtes sont un moment de passage et de transformation, d'un temps à un autre ou d'un état à un autre. Le terme ou le commencement d'un cycle, saisonnier ou annuel, à la fois mort et régénération du temps, le cycle étant un éternel retour. Les Druides ne construisaient pas d'édifices, ils construisirent des temple tardivement, les cérémonies se déroulaient en forêt, dans des clairières sacrées, nous procédons de même. Un feu est en général allumé au centre, et nous nous plaçons en cercle autour de ce feu. La notion de cercle est très importante, il représente le cycle du temps, l'éternité, il est la terre aussi, le cercle est sacré.

Le rituel sera différent selon les fêtes et la symbolique de chacune...